Le Blog de Françoise Cartron

Le cinéma au lycée Pro Redon de Pauillac : un pari réussi !

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans Notre territoriales

Le lycée Odile Redon de Pauillac participe depuis plusieurs années au programme « Lycéens et apprentis au cinéma » !

Une classe du Lycée professionnel – (ASSP)  Accompagnement soins et services à la personne – s'est lancée dans l'écriture d'un court métrage. C’est le thème du harcèlement qui a été retenu par l’ensemble des élèves. Pour le tournage, grâce à la mobilisation de tous durant le temps libre, le projet a pu être mené à terme. 

 

A découvrir ici : https://www.youtube.com/watch?v=hvBsA3xB4uE

 

La musique du film quant à elle a été composée par les élèves du lycée général. Suite à cette aventure, le rectorat de Bordeaux a soutenu ce dossier dans le cadre du prix Jean Renoir des Lycéens.

 

Pour en savoir plus : http://eduscol.education.fr/pjrl

 

Fort du succès rencontré par ce film, une autre classe de terminale - les bac pro gestion administration (GA) - participe cette année au concours "Je filme le métier qui me plaît".

 

Thématique choisie : les idées reçues autour de leur bac pro et plus généralement de l'image négative que peut renvoyer le lycée professionnel. Ils présentent avec humour les caractéristiques et les atouts de leur filière.

 

Un pari réussi !  Comme vous pourrez le constater ici : "Le LP : une voie de garage ? seulement une voie vers la réussite !": 

 

http://www.jefilmelemetierquimeplait.tv/selection-officielle/session-2016/le-lp-une-voie-de-garage--seulement-une-voie-vers-la-reussite/prk20_jf16_11067.html

 

Je vous invite par ailleurs à voter pour ce court métrage et à soutenir cette démarche de valorisation très importante dans le cadre de la sélection officielle. 

Loi NOTRe : les sénateurs socialistes satisfaits pour les territoires

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans Notre territoriales

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Jeudi 9  juillet 2015

 

Loi NOTRe : les sénateurs socialistes satisfaits pour les territoires

Après de longs débats en commission et en séance, la Commission Mixte Paritaire a été conclusive. 

Les sénateurs socialistes, à l’écoute des élus locaux, ont obtenu satisfaction sur plusieurs points majeurs :

·    des communes confortées, qui restent le seul échelon à conserver la clause de compétence générale ;

·    des intercommunalités qui vont continuer à se développer (seuil de constitution fixé à 15 000 habitants, avec des dérogations permettant de coller à la réalité des territoires : densité minimale, zones de montagne, etc…). Un temps raisonnable (2020) sera laissé pour le transfert de nouvelles compétences, telles l’eau et l’assainissement ;

·    des départements qui se voient confirmés dans le rôle de garants des solidarités humaines et territoriales, etcontinueront à apporter leur soutien aux communes ;

·    des grandes régions, aux compétences stratégiques affirmées en matière d’économie, d’aménagement et de mobilité, tout en préservant les équilibres entre régions et métropoles.

L’équilibre auquel les sénateurs socialistes ont beaucoup travaillé a été finalement validé : le PLUi restera l’expression d’une volonté des communes au sein de l’intercommunalité et ne sera pas obligatoire. L’élection au suffrage direct des intercommunalités ne figure plus dans le texte, le Haut Conseil des Territoires a été supprimé.

Après la création des métropoles et des grandes régions, cette loi permet de franchir une nouvelle étape de la décentralisation, dans le respect des territoires. Elle sera soumise au vote définitif d’ici fin juillet.

 

Contact presse

Johanna O’Byrne

Groupe socialiste du Sénat 

01 42 34 31 21

07 78 64 56 60

Rentrée politique à France bleue Gironde

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans En Gironde

 "C'est une bonne idée mais pas suffisante. 12 élèves oui, mais il faudra aussi changer les pratiques pédagogiques. A 12 les enseignants pourront faire de la pédagogie différenciée. On ne peut pas s'adresser de façon uniforme à des enfants qui n'ont pas le même capital culturel."

"C'est la fin d'un modèle. Avec la volonté du Président de la République de limiter le nombre de mandats à trois successifs, cela n'existera plus."

"Ce qui est tout à fait paradoxal c'est que je croyais que Jean-Christophe Cambadélis avait démissionné. Je constate qu'il parle encore, qu'il écrit même des livres. Si c'est cela la reconstruction je n'en suis pas."

 

Forêt française : problématiques des petites et moyennes scieries

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans En Gironde

 

 "Le chantier de l’allégement des charges sociales et fiscales dans le secteur de la forêt et des industries du bois est largement engagé avec le pacte de responsabilité et de solidarité, et l’effort se poursuivra en 2016 et 2017 pour être porté à 598 millions d’euros en 2017, dont 219 millions d’euros de crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi."

L'intégralité de ma question et la réponse de la Ministre c'est ici :