Le Blog de Françoise Cartron

Réaffirmer et conforter le droit à l’IVG

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans Egalité femmes/hommes

Le 16 juillet 2011, je débattais avec Mme Carmen ALBROCH, ancienne ministre de la Culture de Felipe Gonzalez, à l’institut Cervantès de Bordeaux.

En conclusion de cette soirée d’échanges, riche, nous avions, en matière d’égalité femmes / hommes, partagé ce constat : 

« Après une période de conquête dans la dynamique des années soixante-dix, une certaine régression s'opère : il faut toujours continuer le combat. »

 

 

 

 

Articles parus à cette occasion :

 

"Femmes et politiques : deux mots qui s'accordent mieux en Espagne qu'en France" 

Débat le 16 juin : "Existe-t-il un genre en politique ?" 

Article Sud Ouest : Débat sur la parité en France et en Espagne

 

Des faits récents nous donnent aujourd’hui, malheureusement, raison : en Espagne, les tentations de régression en matière d’IVG sont très présentes. 

 

En ce début d’année, un projet de loi entend restreindre le droit à l’avortement de façon drastique.

 

Si ce dernier était adopté, il représenterait un retour en arrière inacceptable qui viendrait nier le droit fondamental des femmes à disposer de leur corps, et au final, les mettrait en grave danger, sur le plan physique et psychologique.

 

Au lendemain d’une manifestation d’opposants à l’Interruption Volontaire de Grossesse à Paris, notre Parlement s’apprête, à l’inverse, à faciliter le recours à l’IVG dans le cadre d'un projet de loi en faveur de l'égalité hommes-femmes.

 

Je soutiens pleinement, comme une large majorité de Françaises et Français, ce renforcement de la loi sur l’IVG, entrepris avec sérieux et humanité par le gouvernement.

 

La maîtrise de leur corps pour les femmes, la liberté de chacune à être mère, ou non, dans une société de respect, je le répète, est fondamentale.

 

Cette mesure que les députées et les députés pourraient adopter fera suite au remboursement à 100% de l’IVG et à la gratuité de la contraception pour les mineures. 

 

Un délit « d’entrave à l’IVG » devrait par ailleurs être créé.

 

Ce combat a été à l'origine de mon engagement en politique. Ce combat, je ne cesserai jamais de le mener.

 

Parce qu'en la matière, toujours, la vigilance doit être à l’ordre du jour.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir