Le Blog de Françoise Cartron

Le Sénat renforce l’indépendance des autorités audiovisuelles

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans Culture

A 1h25 ce matin, les projets de loi organique et ordinaire relatifs à l'indépendance de l'audiovisuel public ont été adoptés par le Sénat. La majorité de gauche s'est retrouvée sur l'essentiel. L'engagement n°51 du Président de la République est aujourd'hui une réalité. 

Cheffe de file pour mon groupe politique, j'ai salué en conclusion des débats le rétablissement des responsables de l’audiovisuel public, et du CSA, dans leur position d’autorités indépendantes de service public.

J'ai défendu que ces textes illustraient notre volonté de construire une démocratie adulte et apaisée. Pour meilleur exemple : l'instauration d'un nouveau mode de désignation des membres du CSA qui rendra obligatoire l'obtention d'un consensus politique large, au-delà des clivages traditionnels. Or les présidents de l'audiovisuel public seront désormais nommés par ce collège rénové.

Oui, ça change !

La Ministre de la Culture et de la Communication, Mme Aurélie FILIPPETTI, qui a pris la parole en toute fin de séance, s'est réjouie de la hauteur de vue des échanges qui se sont déroulés et de l'enrichissement très net apporté par le Sénat.

 

Voici le communiqué adressé par les sénatrices et sénateurs du groupe socialiste à l'issue des discussions hier soir. 

 

Le Sénat renforce l’indépendance des autorités audiovisuelles

Culture/médias

2 octobre 2013

Communiqué de presse

Les sénateurs socialistes se réjouissent de l’adoption, cette nuit, du projet de loi pour l’indépendance de l’audiovisuel public, rétablissant le CSA et les responsables de l’audiovisuel public dans leur position d’autorités légitimes et indépendantes de service public.

Les nouvelles modalités de nomination des membres du CSA, sous la vigilance des parlementaires, et donc des citoyens dont ils sont les élus, est un point de départ essentiel. Inédit, ce mode de désignation fera du CSA « la plus indépendante des autorités indépendantes » selon le mot de la chef de file des sénateurs socialistes. C’est par ce CSA rénové et garant de la liberté de communication que seront nommés les dirigeants de France Télévisions, Radio France et France Médias Monde.

Le texte met fin au fait du prince voulu par la réforme de 2009 qui donnait au Président de la République le droit de nommer et de révoquer les présidents des sociétés de diffusion publiques. Il constitue la première étape de la grande réforme du secteur de l’audiovisuel et de la création à laquelle les sénateurs socialistes seront heureux de collaborer.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir