Le Blog de Françoise Cartron

Un an d'engagements tenus

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans Billets d'humeur

Le 6 mai 2012, François Hollande était élu président de la République, après dix ans de droite au pouvoir. S’exprimait alors la volonté forte d’une alternance, la nécessité d’une nouvelle dynamique pour notre pays. Dans un contexte de crises profondes, qui perdurent, face à la hausse du chômage, à une croissance atone, l’inquiétude et la défiance se sont installées. Les actes d’un Ministre en exercice, à l’exact opposé du discours tenu, celui du redressement dans la justice, ont accrédité l’idée d’une faillite morale plus générale qui viendrait alors s’ajouter aux dettes économiques, sociales, éducatives aussi.

Mais cette volonté d’un changement profond dans l’orientation de nos politiques, celle que vous avez manifesté clairement il y a un an, dans les urnes, prend corps dans chaque action que mène la majorité au pouvoir. En France et en Europe. Parmi les 60 engagements de campagne de François Hollande, beaucoup ont déjà été tenus durant la première année de mandat.  

 

En douze mois, de nombreuses mesures indispensables ont été adoptées, en premier lieu pour relancer la production, l’emploi et la croissance, à travers, notamment la création de la banque publique d’investissement, à destination des PME, des filières d’avenir et de la conversion écologique et énergétique de l’industrie.

A travers le crédit d’impôt compétitivité emploi, mais aussi par la création des emplois d’avenir et l’adoption des contrats de génération qui s’inscrivent également dans cette démarche de redressement.

D’autres réformes seront bientôt mises en œuvre. Je pense notamment à la loi portant refondation de l’Ecole que je rapporterai au Sénat à partir du 21 mai et dont le vote définitif interviendra avant l’été. 60 000 postes seront créés au bénéfice de l’enseignement primaire et d’une formation de qualité pour nos enseignants.  Au bénéfice de nos enfants.

Parce que l’objectif affiché le 6 mai 2012 n’a pas changé par rapport à celui que nous poursuivons aujourd’hui : redresser notre pays dans la justice sociale pour donner une vie meilleure à nos enfants. Pour cela, il nous travailler sans relâche. Ce travail se poursuivra, avec la même intensité, jusqu’en 2017.

Il faut rester rassemblés, il nous faut une mobilisation générale derrière ce premier devoir que François Hollande a rappelé en début d’année lors de ses vœux à la jeunesse, « de faire que la jeunesse soit l’atout de notre pays, soit le premier levier grâce auquel nous allons pouvoir donner confiance à la société dans son ensemble. »  

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir