Le Blog de Françoise Cartron

Série de l'été : la fonction de Vice-présidente (2/20)

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans Au sénat

Article précédent : une nouvelle session va s'ouvrir

Aujourd'hui mardi 2 août, je présidais ma dernière séance, au titre de ma fonction de Vice-présidente du Sénat. 

A l'ordre du jour : 
- Conclusions de la commission mixte paritaire sur le projet de loi pour la confiance dans la vie politique
- Conclusions de la commission mixte paritaire sur le projet de loi d'habilitation à prendre par ordonnances les mesures pour le renforcement du dialogue social

Mais qu'est ce que signifie être Vice-présidente du Sénat ? 

 

Je suis élue au Sénat depuis 2008. Au commencement de mon second mandat, en 2014, je fus élue à la Vice-présidence du Sénat. Dans ma lettre d'information semestrielle, disponible sur ce blog, j'ai tenu à faire un compte-rendu régulier de cette fonction spécifique. 

Nous sommes 8 vice-présidents du Sénat, dont la répartition est l’objet d’un consensus entre les différents groupes politiques qui désignent au préalable leurs candidats.

Nous avons comme mission première de présider la séance. Comme aujourd'hui par exemple ! 

Chaque Vice-président est également désigné à la tête d'une délégation. J’ai pour ma part dirigé la délégation en charge des collaborateurs parlementaires et des ressources humaines. 

Au titre de ma fonction également, je fais partie, avec le Président du Sénat, les Présidents de commission et les Présidents de groupe, de la Conférence des Présidents qui est amenée à donner son avis sur l’ordre du jour de travail prioritaire fixé par le gouvernement. 

Je suis également membre du Bureau du Sénat, composé de 26 personnes : le Président, les 8 Vice-présidents, les 3 Questeurs et les 14 Secrétaires.

Le Bureau est renouvelé tous les trois ans, après chaque renouvellement partiel du Sénat. 

Les règles qui président à la constitution du Bureau permettent d'assurer en son sein une représentation équilibrée de tous les groupes politiques selon leur importance numérique. Ce bureau bénéficie, aux termes notamment de son Règlement, de larges compétences collégiales concernant le fonctionnement interne de l'institution.

Prochain article du 3 août : débats en séance publique 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir