Le Blog de Françoise Cartron

20160908 - Colloque sur les contenus périscolaires

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans Actualités

Colloque du jeudi 8 septembre 2016, Artigues-près-Bordeaux 

"Echanges sur les contenus d'activités périscolaires"

En présence de Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

 

Intervenants (par ordre de passage)

Introduction de Françoise CARTRON

Des acteurs de premier plan vont intervenir :

Merci à eux !

"Votre proposition aggraverait les inégalités d’accès aux savoirs sur tout le territoire."

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans Actualités

Communiqué de presse de Françoise CARTRON

Vice-présidente du Sénat

Sénatrice de la Gironde 

En mission sur les rythmes scolaires 

17 mars 2016  

« Je propose que les mairies puissent, si elles le souhaitent, abandonner les rythmes scolaires. »

Tweet d’Alain Juppé 16 mars 2016, 21h55 

Monsieur Juppé doit préciser sa pensée lorsqu’il affirme vouloir donner aux maires la liberté d’abandonner les rythmes scolaires, c’est-à-dire :

- Soit revenir à la semaine de quatre jours pour les enfants –très défavorable aux apprentissages, toutes les études le montrent ;

- Soit laisser les maires libres de ne rien organiser pour les enfants à partir de la fin des cours, ni activité, ni même garderie !

C’est déjà possible Monsieur Juppé : les activités ne sont pas obligatoires. Mais votre proposition aggraverait les inégalités d’accès aux savoirs sur tout le territoire. 

Rappel : le gouvernement accompagne actuellement et depuis trois ans les communes dans la mise en place des ateliers à une hauteur pouvant aller jusqu’à plus de 140 euros par enfant.

« Apaiser, rassembler » (Alain Juppé dans son livre « Mes chemins pour l’école.) C’est ce dont l’école a besoin en effet, et non de remises en cause perpétuelles.

Mission Rythmes Scolaires : questionnaire aux élus

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans Actualités

Madame, Monsieur,

Parlementaire en mission, le travail que je mène sur la mise en oeuvre des rythmes scolaires - et qui donnera lieu au rendu d'un rapport dans le courant du mois d'avril - vise :

– d’une part, à établir un bilan des initiatives prises par les élus locaux pour organiser et développer les activités périscolaires;

– d’autre part, à définir les conditions d’un accompagnement renforcé par les services de l’Etat aux communes.

Afin d’identifier les moyens d’accompagner mieux encore les petites communes et communes rurales, je souhaite recueillir un certain nombre de « bonnes pratiques », notamment concernant le recrutement et la qualification des intervenants, et mener une réflexion autour des adaptations et simplifications à envisager.

C'est pourquoi j'ai souhaité rédiger ce questionnaire que je soumets à l'attention des élus : http://goo.gl/forms/4BCtEfQyiK

En outre, si vous souhaitez me faire parvenir des exemples de projets réussis et / ou des points de blocage repérés dans votre département, je vous invite à m’en faire part à l'adresse suivante :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Cliquer ici pour obtenir la version pdf du questionnaire 

Installation de l’Observatoire de l’enseignement technique agricole

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans Actualités

Ministre de l’Agriculture, de

l’Agroalimentaire et de la Forêt 

Porte-parole du Gouvernement

 

Paris, le 28 septembre 2015

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Stéphane LE FOLL installe l’Observatoire de l’enseignement technique agricole (OETA)

 

Le 28 septembre 2015, Stéphane Le FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt a procédé à l’installation de l’Observatoire de l’enseignement technique agricole (OETA).

Créé le 15 juillet 2015, l’Observatoire de l’enseignement technique agricole est chargé d’évaluer en toute indépendance l’organisation et les résultats de l’enseignement technique agricole public et privé, et son adéquation en termes de qualification et d’emploi mais aussi  d’insertion scolaire et professionnelle des élèves, étudiants, apprentis et stagiaires.

 

Il remettra chaque année un rapport au ministre chargé de l’agriculture. Ce rapport sera présenté au Conseil national de l’enseignement agricole (CNEA) et il sera rendu public.

L’observatoire est composé de douze membres désignés en raison de leur compétence en matière d’évaluation ou dans le domaine éducatif.

 

Stéphane Le FOLL a annoncé à cette occasion le lancement début 2016 d’une étude prospective sur les métiers et les formations de l’enseignement agricole  à l’horizon 2030.

 

L’observatoire sera étroitement associé à ces travaux, qui alimenteront ses réflexions.

 

 

- - -

 

Composition de l’OETA

 

- Mme Anne-Marie BOULENGIER, ancienne directrice régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt du Limousin

- Mme Françoise CARTRON, sénatrice de la Gironde, vice-présidente du Sénat, membre de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication

- M. François DUBET, sociologue, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

- M. Alain FAURÉ, député de l’Ariège, membre de la commission des finances

- Mme Françoise FÉRAT, sénatrice de la Marne, secrétaire de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication

- M. Christian FORESTIER, ancien recteur

- Mme Brigitte GEHIN, responsable du pôle développement à l’Union nationale des maisons familiales rurales d’éducation et d’orientation

- M. Fernand GIRARD, ancien délégué général du Conseil national de l’enseignement agricole privé

- M. Jean-Claude LEBOSSÉ, ancien directeur général de l’enseignement et de la recherche

- M. Henri NALLET, ancien ministre de l’agriculture

- Mme Odile QUINTIN, ancienne directrice générale de l’éducation et de la culture à la Commission européenne

- Mme Fabienne ROSENWALD, directrice des statistiques d’entreprises de l’INSEE 

 

M. Henri NALLET a été nommé président de l’Observatoire de l’enseignement technique agricole et Mme Françoise CARTRON en est la vice-présidente.