Le Blog de Françoise Cartron

Débat sur la parité aux élections sénatoriales

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans Au sénat

Dans le rapport d'information fait au nom de la délégation aux Droits des femmes "Election des sénatrices et des sénateurs : vers plus d'égalité ?", était dressé le constat, juste, que si la parité politique au Sénat a connu un élan véritable, il est tout aussi vrai de considérer que celui-ci est en voie d'essoufflement. Il y a moins de sénatrices aujourd'hui qu'il y a cinq ans. 

Mardi dernier, le projet de loi relatif aux élections de sénateurs était discuté en première lecture au Sénat. Ce texte aborde la composition du collège électoral et entend modifier les modes de scrutin afin de renforcer la parité. En augmentant notamment le nombre de sénateurs élus au scrutin de listes, ce mode étant plus favorable à la parité. Le nombre de sénateurs qui seront élus par scrutin de liste à la proportionnelle passera ainsi de 180 actuellement (51,7% de l'effectif global) à 255 (73,3 %).

Concernant les nouvelles dispositions pour les départements où les élections ont lieu au scrutin majoritaire, j'ai pris la parole pour défendre que le candidat et son remplaçant doivent être de sexe différent. 

Cette disposition a finalement été adoptée et intégrée à l'article L. 299 du Code électoral. Je vous invite à prendre connaissance de cette intervention. 

Projet de loi relatif à l'élection des sénateurs 

(...)

La parole est à Mme Françoise Cartron, pour explication de vote sur les amendements identiques nos 21 rectifié bis, 49 rectifié bis et 17 rectifié bis.

Mme Marie-Hélène Des Esgaulx. Mme Cartron va défendre les femmes ! (Sourires.)

Mme Françoise Cartron. Madame Des Esgaulx, je suis très heureuse de constater que vous vous ralliez de façon si spontanée à ces amendements. Comme M. le ministre, je constate une métamorphose chez certains sénateurs de l’opposition qui, après avoir combattu la parité, découvrent aujourd’hui la magie de la suppléance… (Sourires sur les travées du groupe socialiste et du groupe écologiste.)

M. Jean-Jacques Mirassou. C’est kafkaïen 

Mme Françoise Cartron. Vous le savez, mes chers collègues, dès qu’il est question de parité, je suis très volontaire. Je voterai donc évidemment ces amendements. Je le ferai toutefois sans illusions, car je vois bien que, vous, vous restez encore au milieu du gué : les hommes titulaires et les femmes suppléantes !(Protestations sur les travées de l'UMP.)

Mme Marie-Hélène Des Esgaulx. Non !

Mme Françoise Cartron. Encore un petit effort, mes amis !

Mme Catherine Troendle. Chez vous, on n’est pas non plus si vertueux que cela !

Mme Françoise Cartron. J’espère que, dès les prochaines élections sénatoriales, nous aurons des femmes têtes de liste, et qui y seront pleinement à leur place !

Nous ne sommes pas dupes de ce petit jeu d’optique que vous nous proposez, mais nous considérons que les femmes méritent qu’on fasse aujourd'hui ce petit pas dans le sens d’une amélioration de la parité. (Applaudissements sur les travées du groupe socialiste.)

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir